4e hussards - 4e gardes d'honneur, armée des Alpes
Bonjour

Pour profiter pleinement du forum Suchet et contribuer à son enrichissement, n'hésitez pas à vous inscrire pour venir discuter.

Le bureau de l'asso Suchet
4e hussards - 4e gardes d'honneur, armée des Alpes

Histoire et reconstitution historique 1789-1815
 
AccueilAccueil  Histoire : Révolution -1er EmpireHistoire : Révolution -1er Empire  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 en Avignon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cavalier
Invité



MessageSujet: en Avignon   Ven 24 Aoû - 11:39



Yo
Revenir en haut Aller en bas
Davin
Diable vert
avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Armée du Pape a Avignon et dans le Comtat   Ven 24 Aoû - 14:18

En complément de ce dessin cheers

Avignon et le Comtat Venaissin qui appartenaient au Pape avant la Révolution, représenté sur place par un Vice Légat, avaient une petite force armée sous la forme d' une Garde Suisse ( une vingtaine d' hommes), une cinquantaine d' hommes d' infanterie
( voir dessin de Knoetel ), une marechaussée de 25 hommes et des chevau-legers 25 hommes.
Des émeutes frumentaires avaient lieu au début de 1789 et se montait rapidement une Garde Nationale de 7 compagnies à Avignon( Garde Avignonaise)aux mains des partisans du rattachement à la France.
En 1790, éclate une quasi guerre civile à Avignon. Tandis que Carpentras fait aussi sécession de Rome, desespéré par la bétise des autorités papales qui refusent la moindre réforme alors que la situation est politiquement explosive, mais sans vouloir se réunir à Avignon.
En 1791, ce sont des opérations militaires entre Avignon et quelques villes "patriotes "soutenues par des Gardes Nationales françaises et le reste du Comtat Venaissin
( Carpentras en particulier). Ll' Armée française et les Gardes Nationales provençales interviennent largement dans le conflit et pour rétablir l' ordre.
Finalement Avignon est rattaché au département des Bouches du Rhone tandis que Carpentras à la Drome .
Ce n' est qu' en 1793 qu' ils se réuniront pour former un nouveau département :celui du Vaucluse

Yo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eugéne
marchand de mort subite
avatar

Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Ven 24 Aoû - 14:26

Citation :
desespéré par la bétise des autorités papales
On dirait du Drouet cyril à l'envers ... merci pour l'impartialité.

Oui, l'épisode que vous citez rapidement évoque la Ligue de sainte Cécile , affaire assez compliquée géographiquement parlant. avec diverses batailles, massacres, sièges et vengeances.
Je vous conseille ce site qui mentionne le plus beau village du Vaucluse: Le Barroux.
le site :http://jean.gallian.free.fr/carb2/ch19.html
et ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/index.htm
Davin
Diable vert
avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Ven 24 Aoû - 14:46

Oui malheureusement comme dans toutes les périodes d' anarchie, un certains nombres d' individus se livrèrent à des exactions en bande sous couvert politique, mais ce n' était que des criminels qui finirent bien souvent fusillés ou guillotinés, losque l' ordre fut revenu.
Pour ce qui est de Carpentras et du Comtat , l' assemblée des Etats Généraux de 1790 réunit là bas fit tout pour convaincre le vice légat d' accepter un certain nombre de réformes comme dans le Royaume de France voisin, tout en restant fidèle au Pape .
N ' oublions pas que l' Hiver 1788-1789 a été catastrophique et que la famine pointait son nez. Il fallait changer! Refus total et hypocrisie de façade. La rupture fut consommée.......
Il y eut aussi guerre interne entre Cavaillon et Carpentras... Bref assez compliqué... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davin
Diable vert
avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Ven 24 Aoû - 14:57

En Biblio outre l' Histoire d' Avignon déja citée , je conseille Histoire du Comtat Venaissin par Henri Dubled Carpentras 1981
Yo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eugéne
marchand de mort subite
avatar

Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Ven 24 Aoû - 15:16

Citation :
certains nombres d' individus se livrèrent à des exactions en bande sous couvert politique, mais ce n' était que des criminels qui finirent bien souvent fusillés ou guillotinés, losque l' ordre fut revenu.
Vous ne comptez pas els villages rasés par l'armée dont un certain Suchet si ma mémoire est bonne à Bédoin... et les 34 martyrs d'Orange, toutes religieuses guillotinés pour la simple raison qu'elles étaient là...

Tout cela est fini heureusement et ça sert à rien de rabacher les vieilles querelles. Personnellement j'en retiens surtout que quand des voisins sentretuent et que le chaos règne, ça finit jamais très glorieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/index.htm
Davin
Diable vert
avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Ven 24 Aoû - 22:58

Je n' oublie rien study mais comme vous le dites si on commence à remuer la boue on va tous se jeter des massacres au visage ...La guerre ,qu' elle soit civile ou non, donne naissance à des exactions contre les populations, que ce soit à l' époque du coté des bleus, comme du coté des blancs .

Dans l' histoire de la région du Vaucluse,un certain nombre d' individus en ont cependant profité pour faire regner LEUR ordre dont le trop fameux Jourdan "Coupe Tête", auteur de pas mal de massacres avec ses sbires ( il commandait un bataillon de "volontaires", plutot bande de pillards et égorgeurs, qu' il fallut désarmer sous la menace des canons pale , puis inexplicablement on lui confia la Gendarmerie du Vaucluse affraid ; où il continua ses méfaits.

La République va enfin faire justice de ce psychopathe, en le faisant exécuter.
Il faut dire que, sûr de son impunité, il menaçait et avait fait arrêter un représentant en mission ........
Yo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavalier
Invité



MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 1:23

Citation :
En 1790, éclate une quasi guerre civile à Avignon. Tandis que Carpentras fait aussi sécession de Rome, desespéré par la bétise des autorités papales qui refusent la moindre réforme alors que la situation est politiquement explosive,
et le Barruox, petite cité des environs de Carpentras, fait elle partie de la même entité géo-politique et a t elle le même désir que Carpentras ?

Il me semble qu'Avignon, dès avant même les premiers mouvements révolutionnaires dans la France voisine, est déjà un foyer d'agitation patriote avec la publication du Courrier d'Avignon, dont la lecture est assez répendue en France.


Dernière édition par le Sam 25 Aoû - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
eugéne
marchand de mort subite
avatar

Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 1:26

Oui Le Barroux alors plus peuplé que d enos jours, demande le rattachement à la France. Mais comme à Craomb on ne peut pas parler d'unanimité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/index.htm
cavalier
Invité



MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 1:29

plus peuplé ??
qu'est ce qui fait que la ville est plus peuplée que maintenant ? une industrie, l'hôpital ? de quoi notre charmante garnison tire t elle cette "popularité" ?
Revenir en haut Aller en bas
eugéne
marchand de mort subite
avatar

Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 1:36

Un hôpital c'est exact en contrebas du château.
A l'époque on comptait environ 200 à 300 habitants de plus qu'actuellement.
De plus il fautimaginer les collines environnantes couvertes de terrasses avec des champs d'oliviers et d'abricots, tout ceci est désormais caché sous une forêt de pins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/index.htm
cavalier
Invité



MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 1:55

ok, les dividendes tirée de la culture des oliviers et abricots expliquent cet hôpital magnifique dans le village. cheers

il y a eu une garde nationale au Barroux ?
Revenir en haut Aller en bas
eugéne
marchand de mort subite
avatar

Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 2:11

Je ne crois pas. les hommes étaient envoyés sur Caromb, qui en avait une. Caromb: 2000 habitants, environs, quand Carpentras en comptait 5000.

Au Barroux durant les combats entre unionistes et papistes, une petite garnison existe , de "patriotes" mais ilssont repoussés un moment par les troupes papistes de Vaison. A Caromb, même topo, à l'époque, un village est dit papiste, si il est entièrement dévoué à la cause du Comtat, mais des villages comme Le Barroux , Caromb et autres fourniront à la fois des volontaires aux "pratiotes" et aux" papistes"... comme toujours rien n'est blanc , rien n'est tout noir. Caromb est membre de la fédération d'Avignon depuis 1791 mais le village sera traité comme village occupé plutôt que comme allié.

Comme partout en France, un coup on guillotinne les suspects au nom du Domité de Salut Public, un autre coup ce sotnles juges qui passent au rasoir et leurs associés les suivent...

On peut voir les ex voto de l'ancien hopitial dans le rez-de-chaussée, ils datent justement du 18e siècle.

Tout comme les fontaines du village et le lavoir. à l'époque le village se rénove.


Dernière édition par le Sam 25 Aoû - 2:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/index.htm
cavalier
Invité



MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 2:51

voici une gravure, réputée comme caricature contre-révolutionnaire par les spciéalistes reconnus en la matière, représentante les massacres de la glacière.

Revenir en haut Aller en bas
Davin
Diable vert
avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 2:53

Pour la petite histoire la Garde Nationale d' Avignon était habillée en rouge, collet, parements et revers bleus pasepolilés de blanc et retroussis blancs, boutons blancs, veste et culotte blanches Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davin
Diable vert
avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 3:07

Les massacres de la Glacière( 60 prisonnier exécutés le 17 octobre 1791 ) sont" l' oeuvre "de Jourdan et des ses acolytes dont j' ai parlé plus haut pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eugéne
marchand de mort subite
avatar

Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 3:17

oh on pourrait écrire un forum entier sur les massacres avignonnais...
Comment s'appelait la dame qui a bu le sang de son mari devant les "patriotes", et qui à la Restauration devint administratrice des Invalides d'Avignon?
Son coeur est justement là bas je crois... Le savez vous Davin, j'ai perdu l'article qui l'évoquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/index.htm
cavalier
Invité



MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 5:22

étatn allé à Avignon et ayant essayé de déméler les fils de cette intrigue, je n'arrive pas bien à saisir qui est Jourdan, un patriote ?, qui fait il exécuter et pourquoi ? scratch
il est clair que dans une première lecture, les événements du comtat venaissin ne sont pas aussi clairs qu'ailleurs. Yo
Revenir en haut Aller en bas
Davin
Diable vert
avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 7:43

Jourdan, ancien boucher, ancien soldat.
qui se vantait lui même d' avoir découpé la tête du gouverneur Launay à la Bastille, (ce qui reste à prouver ) s' était installé à Avignon comme marchand de fourrage. Il s' était engagé dans la Garde Natonale d' Avignon et déja s' opposait à ses supérieur qui étaient plutot "aristocrates" à ses yeux.
Il s' entourait de "patriotes" plus pillards qu' autre chose.
En Juin 1790, une tentative de putch "aristocrate" à Avignon avec l' aide d' une partie de la Garde Nationale est empeché par Jourdan et ses partisans, qui aussitot ne font aucun quartier et en profitent pour mettre la ville en coupe réglée. La Garde nationale d' Orange et des environs. est obligée d' intervenir.
Mais à la suite de cela la puissance de Jourdan augmente localement.
Avril Juin 1791 Il devient rapidement le chef militaire des contingents avignonais qui s' opposent à Carpentras; Ils pillent rançonnent et massacrent tout ce qui se trouve sur leur chemin.....Belle armée de patriotes affraid ( la Legislative en reçoit les échos mais ne réagit que mollement )....mais de l' autre coté ce n' était guère mieux.

La France impose un armistice aux deux parties et la présence de garnisons françaises.
A Avignon même le retour de la bande expéditionnaire de Jourdan est vécue comme un grand malheur tandis que la municipalité se déchire entre deux factions sous tendus par une véritable lutte des classes entre possédants et non possédants.

L armée de Jourdan, grossie d' un certain nombre de déserteurs de l' armée française rentre dans Avignon sous controle à présent français( l' annexion devait être bientot effective et une sorte de referendum organisé sur place) et s' empare du pouvoir ainsi que de la Garde Nationale en Juilet- Août 91 profitant d' un affaiblissement de la garnison française.

Véritable" Gardes Rouges" les troupes de Jourdan pillent en regle les église et les couvents, en attendant de piller les particuliers ce qui provoque une réaction violente. On assassine un "patriote" et Jourdan se charge de regler le probleme à sa manière: rafles de suspects et massacre sans proces( la Glacière).

Peu après Avignon est officiellement réuni à la France et des troupes française doivent tenir garnison; Jourdan et ses partisans décident de faire profil bas pour le moment.
Une commission d' enquete est organisée et les chefs des patriotes à l' origine des massacres sont arretés.
Heureusement pour eux et grace au soutien qu' ils présentent dans la capitale( et les luttes politiques qui s' y livrent entre les factions !) une amnistie est décrétée pour les amis de Jourdan et comme si ça ne suffisait pas une armée marseillaise vient au devant d' eux pour les liberer en Avril 1792 et elle les retrouve à Arles.
Jourdan revient donc à Avignon en veritable maître dans une ville désertée par ses habitants qui avaient fui les represailles possibles de ce siniste individu, qui avait completement circonvenu certains des commissaires" français' venus avec les Marseillais réorganiser la ville au nom de la Législative.
Des élections ont lieu où même les commissaires français sont effrayés des irrégularités qui s' y passent , ce qui assure bien entendu le succes de Jourdan et de ses amis dont Duprat le nouveau maire.
Dans l etat du pays et avec la Patrie en danger dans ce mois de Juillet 1792 ils n' avaient pas grand chose à craindre de Paris......

Yo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de St.Mart
Exilé
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 20/03/2007

reconstitution
régiment:
grade:

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 8:44

belle chose en vérité tout cela...
mais qu'attendre de mieux de personnages pareils, pilleurs, rançonneurs, et j'en passe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davin
Diable vert
avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 9:50

Il ne faut pas hésiter à dénoncer des fripouilles qui se sont servies de la Révolution pour assouvir leurs bas instincts.. No

Bref La Patrie étant décrétée en danger :il faut lever dse bataillons de volontaires, et la Garde Nationale d' Avignon en organise un premier puis un 2eme batailon de volontaires du Vaucluse( appelé aussi 6e des Bouches du Rhone puisque Avignon est alors provisoirement rattaché à ce département) et Jourdan en prend la têt muni de tout un tas de certificats de civisme Shocked

Ce bataillon gagne Marseille.
Son indiscipline est telle, (vu le recrutement des amis de Jourdan ce n' est pas difficile à comprendre) qu ' il doit être un jour réuni sur une place que l' on entoure aussitôt par des troupes et des canons et est dissout .....

Jourdan bien qu' étant destitué de son poste de lieutenant colonel s' en sort encore en criant au complot de ses subordonnés qui étaient soi disant les seuls responsables..

Il reussit à se retrouver au début de 1793 nommé capitaine de la Gendarmerie des disticts de Vaucluse Arles et Tarascon ...on croit rêver Shocked
Il continue d' exercer ses petites vengeances et trafics personnels. Il finit par être arrêté à Marseille en Avril 1793.
La révolte fédéraliste le sauve ; Les troupes de Carteaux qui prennent Marseille en Septembre le libèrent, en même temps que des gens emprisonnés par les Fédéralistes... Le voici habilement assimilé à un pauvre patriote persécuté!!! Le voila bombardé lieutenant colonel de Gendarmerie pour prix de ses souffrances !

Il en profite ainsi pour éliminer les témoins de ses crimes précédents sous couvert de chasse aux contre révolutionnaires.
En Mars 1794 , des patriotes avignonais, de plus juges du tribunal criminel, denoncent les agissement de Jourdan, celui ci les fait emprisonner par ses hommes en pleine réunion de la Socièté Populaire.
Maignet représentant en mission et le Comite de Surveillance Générale de Paris font alors arreter Jourdan à Avigon le 23 Avril.
Tranferré à Paris devant le Tribunal Révolutionnaire il est condamné à mort et guillotiné le 27 Mai 1794....
domaje
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron caillou
loustic
avatar

Nombre de messages : 756
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: en Avignon   Sam 25 Aoû - 10:17

De nos jours chez les avignonaisd de souche, JOURDAN, a toujours une sale réputation........; et de nombreux noms de cette époque sont encore dans les bouches..................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: en Avignon   

Revenir en haut Aller en bas
 
en Avignon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVIGNON
» Salon du Polar à Villeneuve Lez Avignon
» Festival d’Avignon
» Sculptures vues à Avignon
» avignon 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4e hussards - 4e gardes d'honneur, armée des Alpes :: La Révolution et le 1er Empire :: Histoire de la Révolution : le café Procope-
Sauter vers: