4e hussards - 4e gardes d'honneur, armée des Alpes
Bonjour

Pour profiter pleinement du forum Suchet et contribuer à son enrichissement, n'hésitez pas à vous inscrire pour venir discuter.

Le bureau de l'asso Suchet
4e hussards - 4e gardes d'honneur, armée des Alpes

Histoire et reconstitution historique 1789-1815
 
AccueilAccueil  Histoire : Révolution -1er EmpireHistoire : Révolution -1er Empire  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 découverte d'un charnier de vendéens au Mans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cavalier Jacobin
Comité de Salut Public
Comité de Salut Public
avatar

Nombre de messages : 5268
Age : 46
Localisation : Bresse - Ain
Date d'inscription : 01/03/2006

reconstitution
régiment: 8e houzards puis 4e Gardes d'honneur
grade: capitaine

MessageSujet: découverte d'un charnier de vendéens au Mans   Jeu 2 Avr - 9:17

Voici une série d'extraits d'articles de Ouest France parus depuis le 17 février 2009 :


Citation :
Ils ont été découverts lors de sondages archéologiques. Des restes de la bataille du Mans, en décembre 1793.
C'est un épisode douloureux de l'histoire de France qui refait surface. Les guerres de Vendée. Et, peut-être, les discussions qui vont avec...

Au Mans, ces derniers jours, trois charniers ont été découverts par les archéologues. Ils réalisent actuellement des sondages dans le cadre de la construction d'un espace culturel, en plein centre-ville. L'objectif : décider, ou non, de réaliser de véritables fouilles.

Dans un premier temps, ce sont surtout des vestiges gallo-romains qui ont été mis au jour. Ils pourront sans doute permettre d'en savoir un peu plus sur ce qu'était la ville du Mans entre le Ier et le IIIe siècles après Jésus-Christ.

Ensuite, les dernières tranchées ont permis de découvrir une vingtaine de corps, à l'endroit même où s'est déroulée la bataille du Mans, dans la nuit du 12 au 13 décembre 1993. « Impressionnant », lâche l'historien Jean-Clément Martin, l'un des spécialistes de cette époque. En fait, peu de véritables fouilles scientifiques ont été effectuées sur cette période, longtemps oubliée dans l'histoire de la Révolution.

Comment sont morts ces Vendéens, de retour de leur « Virée de galerne » et déjà sur le déclin, après quelques victoires contre les révolutionnaires ? Maladie, combat, exécutions ? Ces découvertes vont peut-être permettre de le savoir. Alors que des députés sont allés jusqu'à réclamer la reconnaissance d'un « génocide », elles pourraient alimenter, de nouveau, le débat autour des massacres commis contre les Vendéens pendant la Révolution.

_________________
La méchanceté est la caractéristique principale des personnes souffrant d'un sentiment d'infériorité, se sentant obligées de salir toutes personnes pouvant potentiellement paraître plus brillantes à leurs yeux (J-F Laplume)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://associationsuchet.com
Cavalier Jacobin
Comité de Salut Public
Comité de Salut Public
avatar

Nombre de messages : 5268
Age : 46
Localisation : Bresse - Ain
Date d'inscription : 01/03/2006

reconstitution
régiment: 8e houzards puis 4e Gardes d'honneur
grade: capitaine

MessageSujet: Re: découverte d'un charnier de vendéens au Mans   Jeu 2 Avr - 9:19

Citation :
L'un des deux charniers actuellement fouillés par les archéologues. Ici, la petite dizaine de corps est bien empilée, contrairement au deuxième charnier. Des études plus approfondies devraient permettre d'en savoir plus, notamment sur les causes de la mort : maladie, combat, exécution ?
Trois charniers de soldats vendéens ont été mis au jour par les archéologues, en fin de semaine. Que signifie cette découverte ? Explications.

Qu'est ce qui a été découvert sous les Jacobins ?

Une vingtaine de corps, jeudi et vendredi. Les archéologues ont trouvé trois charniers, datant de l'époque des guerres de Vendée. Ils ont décidé d'en fouiller deux, bien différents. « Dans le premier, les corps sont bien rangés côte à côte, indique Pierre Chevet, responsable de l'opération à l'Inrap (institut national de recherches archéologiques préventives). Dans le second, ils sont entassés pêle-mêle. »

Il y a aussi des traces de vêtements : morceaux de textile et boutons de culotte ou de chemises.


Cette découverte est-elle exceptionnelle ?

Pas anodine, en tout cas. Certes, on sait que des milliers de personnes sont mortes à cet endroit, pendant les guerres de Vendée (lire ci-dessous). Mais Jean-Clément Martin, l'un des historiens spécialistes de la question, se dit « impressionné » par cette découverte. « En fait, très peu de véritables fouilles scientifiques ont été effectuées sur cette période », indique-t-il.


Comment cela pourrait-il faire avancer l'Histoire ?

Plusieurs questions se posent. Qui sont les gens morts à cet endroit ? Républicains, Vendéens ? De quoi sont-ils décédés ? Maladies ? Combats ? Exécutions ?

Cette période est surtout connue par les textes. Mais il reste encore de nombreuses zones d'ombres. Et les recherches sont, parfois, restées au second plan derrière les questions idéologiques.


Pourquoi y a-t-il des fouilles sous les Jacobins ?

La Ville veut construire un espace culturel : multiplexe cinéma, salle de théâtre, grand parking souterrain. Il a donc été décidé de réaliser des sondages archéologiques. L'idée est de creuser à plusieurs endroits pour savoir si de véritables fouilles sont nécessaires. Le diagnostic se poursuit jusqu'au 7 mars. La décision sera prise après.


Y a-t-il eu déjà d'autres découvertes ?

Oui, concernant la période gallo-romaine. La plus intéressante, selon les archéologues. Vaisselle, mobilier, habitat, sidérurgie... « On a retrouvé des traces d'activité artisanale le long d'un ancien ruisseau », raconte Pierre Chevet. Cela prouve que le site était occupé entre le Ier et le IIIe siècle après Jésus-Christ. En revanche, aucune trace des Gaulois.


Que va-t-il se passer à présent ?

Pendant une semaine, environ, les sept archéologues vont continuer à dégager les corps. Ensuite, ils seront analysés plus en détail. D'autres tranches doivent également encore être explorées dans le cadre des sondages. Et après le rapport des archéologues, il sera décidé, ou non, d'engager des fouilles. Elles pourraient prendre un mois ou un peu plus, sans retarder les travaux. Jean-Clément Martin en appelle de ses voeux : « Il est important de réactiver les recherches sur la bataille du Mans. »

_________________
La méchanceté est la caractéristique principale des personnes souffrant d'un sentiment d'infériorité, se sentant obligées de salir toutes personnes pouvant potentiellement paraître plus brillantes à leurs yeux (J-F Laplume)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://associationsuchet.com
Cavalier Jacobin
Comité de Salut Public
Comité de Salut Public
avatar

Nombre de messages : 5268
Age : 46
Localisation : Bresse - Ain
Date d'inscription : 01/03/2006

reconstitution
régiment: 8e houzards puis 4e Gardes d'honneur
grade: capitaine

MessageSujet: Re: découverte d'un charnier de vendéens au Mans   Jeu 2 Avr - 9:20

Citation :
La période révolutionnaire

Les questions des charniers

Les 12 et 13 décembre 1793, Vendéens et Républicains s'affrontent au Mans. Les milliers de victimes seront rapidement enterrées en plusieurs endroits de la ville, dont les Jacobins. Sur les trois charniers découverts lors des sondages, l'un a été complètement fouillé, l'autre seulement à moitié. Le troisième n'a pas été touché.

Dans la première fosse, la plus inattendue, où les corps bien rangés, semblent avoir été inhumés avec respect, les archéologues ont retrouvé des boutons et des objets personnels comme un couteau et des petites billes qui pourraient être celles d'un chapelet. « Ces hommes ont été enterrés habillés et avec leurs effets personnels, tandis que, dans l'autre fosse, les corps ont été dépouillés ».

Des traces d'acharnement à l'arme blanche

L'étude des corps révèle une « lutte violente, principalement à l'arme blanche » ainsi que des « traces d'acharnement ». Certains corps ont reçu de nombreux coups, tous mortels. Crânes frappés trois ou quatre fois, membres sectionnés,... L'utilisation d'armes à feu n'a pu être constatée qu'une seule fois. « On est sur des combats au corps à corps. »

Un intérêt scientifique considérable

Si la découverte des charniers n'est pas une surprise, en revanche, leur fouille sera une première, à l'intérêt scientifique de grande portée. « Elle est susceptible de faire l'objet de communications internationales », estime Didier Delhoume, conservateur du patrimoine au service régional d'archéologie de la Drac. Elles seront intéressantes tant pour les réponses qu'elles pourraient apporter aux nombreuses questions qui se posent encore sur ces événements que pour les nouvelles techniques d'investigation utilisées.



L'avenir

Bon, et maintenant ? Les fouilles en décembre

L'Inrap va remettre son rapport fin mars début avril. Il sera examiné par une commission interrégionale de la recherche archéologique qui émettra un premier avis. Il passera ensuite entre les mains du service régional d'archéologie qui établira une prescription scientifique.

Cette prescription fixe une sorte de cadre indiquant à quelles questions les fouilles devront répondre. Elle sera alors adressée à la Ville du Mans qui lancera un appel d'offres pour trouver l'opérateur qui effectuera les fouilles. Des fouilles qui devraient démarrer fin 2009/début 2010.

Combien de temps dureront les fouilles ?

Rien n'est encore fixé. On l'estime en mois. Un délai maximum a été fixé (mais non communiqué) qui ne sera pas dépassé. Sauf découverte extraordinaire, les fouilles ne devraient donc pas retarder les travaux du centre culturel.

Que deviendront les corps exhumés ?

Les ossements seront probablement réunis dans un ossuaire. Le maire Jean-Claude Boulard a ajouté que si les corps étaient demandés par des familles vendéennes, il n'était pas opposé à leur retour en Vendée...

_________________
La méchanceté est la caractéristique principale des personnes souffrant d'un sentiment d'infériorité, se sentant obligées de salir toutes personnes pouvant potentiellement paraître plus brillantes à leurs yeux (J-F Laplume)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://associationsuchet.com
Cavalier Jacobin
Comité de Salut Public
Comité de Salut Public
avatar

Nombre de messages : 5268
Age : 46
Localisation : Bresse - Ain
Date d'inscription : 01/03/2006

reconstitution
régiment: 8e houzards puis 4e Gardes d'honneur
grade: capitaine

MessageSujet: Re: découverte d'un charnier de vendéens au Mans   Jeu 2 Avr - 9:26

tableau représentant la bataille du Mans

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Citation :
Questions-réponses

Les sondages touchent à leur fin, sur le Quinconce des Jacobins, en plein centre-ville du Mans. Mi-février, les archéologues ont trouvé trois charniers, datant de l'époque des guerres de Vendée. Les dernières tranchées ont permis de découvrir une vingtaine de corps, à l'endroit même où s'est déroulée la bataille du Mans, dans la nuit du 12 au 13 décembre 1793.

Qu'a-t-on trouvé de particulier ?

La vingtaine de corps est repartie dans deux fosses bien différentes. Dans la première, les squelettes sont bien rangés, et on a retrouvé des traces de vêtements, ainsi qu'un couteau. L'un des crânes est fendu, et sa mâchoire inférieure est mutilée. Dans la seconde fosse, les corps ont été enterrés nus, pêle-mêle, avec de la chaux. En fait, les archéologues n'en ont fouillé que la moitié, pour l'instant. Au total, elle pourrait compter 20 à 25 personnes. Dont au moins trois femmes, et un adolescent d'une quinzaine d'années. L'un des crânes est explosé.

Cette découverte est-elle exceptionnelle ?

Pas anodine, en tout cas. Certes, on sait que des milliers de personnes sont mortes à cet endroit, pendant les guerres de Vendée. Mais Jean-Clément Martin, l'un des historiens spécialistes de la question, se dit « impressionné » par cette découverte. « En fait, très peu de véritables fouilles scientifiques ont été effectuées sur cette période », indique-t-il.

Que nous apprennent ces découvertes ?

Elles amènent plutôt des questions. Même si elles confirment, d'abord, l'existence de charniers liés à la bataille du Mans. Selon les textes, environ 2 000 victimes ont été transportées là par les habitants eux-mêmes. Mais, pour l'instant, la taille des fosses, relativement petites, interpelle : comment enterrer tous ces corps de cette manière ? Ensuite, rien n'explique encore la différence entre les deux fosses : a-t-on traité différemment les victimes de maladies, en les enterrant avec de la chaux, des morts au combat ? Y avait-il des différences de traitement entre les Républicains et les Vendéens ? Les textes évoquent, par ailleurs, des dépouillages systématiques : cela ne semble pas être le cas. Pourquoi ? Et globalement, comment les habitants se sont organisés pour enterrer toutes les victimes ? Les pratiques obéissaient-elles à des rites ? Il reste encore de nombreuses zones d'ombres. Et les recherches sont, parfois, restées au second plan, derrière les questions idéologiques.

_________________
La méchanceté est la caractéristique principale des personnes souffrant d'un sentiment d'infériorité, se sentant obligées de salir toutes personnes pouvant potentiellement paraître plus brillantes à leurs yeux (J-F Laplume)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://associationsuchet.com
gendarme hubert
hussard gentilhomme
avatar

Nombre de messages : 546
Age : 53
Localisation : pays voironnais
Date d'inscription : 13/12/2006

reconstitution
régiment: 13ème légion de gendarmerie impériale
grade: gendarme

MessageSujet: Re: découverte d'un charnier de vendéens au Mans   Jeu 2 Avr - 13:16

J'ai vu ça aux infos. Ils montraient des cranes avec les marques laissés par les coups de sabre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphiot
crâne
avatar

Nombre de messages : 143
Localisation : Genève
Date d'inscription : 15/03/2007

reconstitution
régiment: 18° de ligne
grade: Fusilier

MessageSujet: Re: découverte d'un charnier de vendéens au Mans   Ven 3 Avr - 1:41

quelques images du site ici:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier Jacobin
Comité de Salut Public
Comité de Salut Public
avatar

Nombre de messages : 5268
Age : 46
Localisation : Bresse - Ain
Date d'inscription : 01/03/2006

reconstitution
régiment: 8e houzards puis 4e Gardes d'honneur
grade: capitaine

MessageSujet: Re: découverte d'un charnier de vendéens au Mans   Sam 4 Avr - 5:12

Durant cette campagne de Vendée à laquelle participait un escadron du 9e hussards. Ce sont eux qui sont au Mans, où ils refusent de passer par les armes les femmes et les enfants. Toutefois, d'après ces découvertes, leurs coups de sabres sur des fantassins en pleine déroute semblent avoir été très meurtrier.

_________________
La méchanceté est la caractéristique principale des personnes souffrant d'un sentiment d'infériorité, se sentant obligées de salir toutes personnes pouvant potentiellement paraître plus brillantes à leurs yeux (J-F Laplume)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://associationsuchet.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: découverte d'un charnier de vendéens au Mans   

Revenir en haut Aller en bas
 
découverte d'un charnier de vendéens au Mans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vend carro compléte Audi R8 Le mans Carrera
» vend 250 tm
» Avis de marché - Vendôme (41) - Lot 2 sculptures
» vend KTM 50 sx et 65 sx
» Découverte du Luxembourg (Mersch)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4e hussards - 4e gardes d'honneur, armée des Alpes :: La Révolution et le 1er Empire :: Histoire de la Révolution : le café Procope-
Sauter vers: